Anatomocytopathologie : pourquoi et comment numériser l’activité

L’anatomocytopathologie (ACP) occupe une place centrale dans le dépistage et la prise en charge de nombreuses pathologies comme les cancers.

Pathologie numérique : contours, enjeux et mise en pratique

La numérisation des lames, ou pathologie numérique, est une évolution naturelle du travail des pathologistes donnant accès à de nouvelles pratiques. Elle offre l'opportunité de structurer un réseau adapté aux organisations territoriales au travers de la téléexpertise.

  • Chiffres clés, enjeux d'aujourd'hui et de demain... la publication "Anatomocytopathologie : pourquoi numériser l'activité ?" fait le point sur cette spécialité et son besoin d'évolution pour répondre au besoin croissant de diagnostics.
  • La publication "Anatomocytopathologie : comment numériser l'activité ?" vous apporte toutes les clés opérationnelles et vous guide pour entamer votre transition numérique et mettre en place la télépathologie au sein de votre établissement.
  • Vous pourrez également consulter des retours d'expérience pour vous inspirer.

Je télécharge le kit


La numérisation de l’ACP : une révolution indispensable

46% des structures d’ACP possèdent un scanner de numérisation des lames témoignant du réel intérêt pour ces nouveaux outils mais seules 5% d’entre elles sont équipées d’un système complet permettant une activité numérique diagnostique en routine. Globalement, quel que soit le niveau d’utilisation, 100% de ceux qui sont équipés sont satisfaits de leur système.

La numérisation de l’ACP est indispensable pour :

  • Rendre plus attractifs les 21 % de postes vacants de médecins pathologistes.
  • Faire face à la hausse et la complexité des demandes d’ACP.
  • Garantir l’accès de tous les patients à l’expertise des médecins pathologistes indépendamment de leur lieu de vie.
  • Utiliser les outils et les données issues de l’intelligence artificielle en ACP, pour une prise en charge optimale des patients.

Contact(s)