L'ANAP accompagne la recherche française dans le domaine des Systèmes d'Information Hospitaliers

Aujourd'hui, un triple enjeu se pose pour la continuité du développement du SIH : identifier de manière objective ces apports, disposer d'outils de mesure répondant aux critères de rigueur scientifique, et systématiser la démarche d'évaluation.

Pour y répondre, la Direction Générale de l'Offre de Soins ( DGOS ), a lancé un Programme de Recherche sur la Performance du système de Soins (PREPS) dans le cadre du programme Hôpital Numérique. L'objectif est d'évaluer la création de valeur par l'usage des Systèmes d'Information de Production de Soins (SIPS) et d'augmenter la visibilité de la recherche française au niveau international en matière de SIH. Cette évaluation porte sur le parcours global du patient (en établissement de santé, mais également aux interfaces avec les autres offreurs de soins) et cible plus particulièrement 4 dimensions de la performance : la qualité et la sécurité des soins, les conditions de travail des personnes, l'efficience économique et l'efficience organisationnelle.

Dans le cadre de la mise en œuvre du PREPS SIPS, l'ANAP a pour missions :

  1. de piloter le comité scientifique du projet
  2. d'accompagner les 2 groupements de recherche sélectionnés en juin 2013 (projet "E-SIS"-Evaluation en Systèmes d'Information de Santé - et projet "Eval-SI"- Evaluation en Systèmes d'Information) pour évaluer la création de valeur par l'usage des SIPS :
  • Le groupement porté par le CLB (Centre Léon Bérard) a retenu 4 axes de recherche : l'impact des systèmes d'information de santé sur les consultations externes, l'hospitalisation à domicile (HAD), la performance des institutions de santé et le pilotage stratégique.
  • Le groupement GRESI (Groupe de Recherche sur l'Impact des Systèmes d'Information) privilégie 3 axes de recherche : l'impact de l'informatisation sur le circuit des examens de biologie et d'imagerie, l'impact de l'informatisation des documents médicaux dans le processus de sortie du patient et la mesure des impacts organisationnels de la mise en place du DPI.

Contact(s)