Evaluation des modalités de diffusion – appropriation

L’évaluation de modalités de diffusion – appropriation a mis en évidence que les différents formats de diffusion appropriation étaient pertinents, complémentaires et qu’ils répondaient aux attentes des personnes. Les participants font en effet état d’un niveau de satisfaction élevé. Ils s’inscrivent également dans un mouvement favorable pour poursuivre leur engagement et pérenniser les acquis. La diffusion au-delà d’une équipe restreinte s’avère en revanche plus timide.

L’évaluation a par ailleurs mis en évidence que le passage à l’échelle présentait un défi majeur, notamment pour mobiliser des relais en capacité de démultiplier l’action de l’Anap.

> Je consulte la synthèse transversale de l’évaluation


Evaluation du Programme "Gestion des lits"

L’évaluation a montré que la démarche proposée par l’Anap a eu des effets positifs à court et à moyen terme : les changements de pratique initiés dans le cadre de l’accompagnement se sont poursuivis voire amplifiés à l’issue de la démarche. L’appui à la dynamique dans les territoires, en particulier via les ARS , est un facteur de diffusion et de démultiplication des effets.

L’étude a fait ressortir la nécessité d’adapter les productions de l’Anap au contexte et au niveau de maturité des établissements.


Evaluation du tableau de bord de la performance du secteur médico-social

L’évaluation a montré que le processus d’élaboration du tableau de bord déployé sur la période 2009 - 2014 a été considéré comme efficace. L’outil a été jugé positivement même si des attentes ont été formulées pour faciliter le pré-remplissage.

Les analyses ont montré l’importance de poursuivre le travail d’accessibilité des outils visant une meilleure prise en mains du tableau de bord et de renforcer les collaborations avec les fédérations.


Etude des usages de l’outil Hospi Diag

Première démarche exploratoire centrée « UX » (expérience utilisateur), l’étude des usages de l’outil Hospi Diag a mis en évidence que l’outil est plébiscité pour la comparaison d’établissements. L’étude a permis de mieux identifier les trois principaux utilisateurs : le directeur d’établissement, le contrôleur de gestion et le chargé de mission en ARS .

Les principales améliorations attendues portent sur la récence et la fiabilité des données disponibles dans l’outil. Plus de la moitié des utilisateurs jugent l’outil globalement satisfaisant pour ses principales fonctions. On relève toutefois une baisse du nombre de connexions de près de 10% par an depuis 2017.

> Je consulte le rapport

Contact

e-mail :