Accueil

24 janvier 2022

#RSE #Développement durable

Crédit photos : CHU Amiens-Picardie

Une démarche inédite de collecte et de recyclage de tous les masques à usage unique

  • Des containers dédiés répartis dans 120 points de collecte sur 3 sites
  • Un enjeu environnemental majeur :
    mis bout à bout, les masques utilisés en une année au CHU Amiens-Picardie depuis l’apparition de crise sanitaire représente une distance de 1300 km, soit le voyage de Paris à Madrid !
  • Un projet peu coûteux et qui associe des entreprises régionales 

6 questions à Imad Fakhri

Imad Fakhri, Ingénieur en charge de la Logistique

Quel était le principal objectif de ce projet ?

L’usage actuel du masque engendre une pollution sans précédent. Concrètement, en pleine crise sanitaire, le CHU Amiens-Picardie consomme environ 7 500 000 masques par an. Dans le cadre de sa démarche RSE, le CHU cherche à collecter et à revaloriser le maximum de ses déchets. Notre principal objectif était de faire sortir les masques usagés de la filière de déchets d’ordures ménagères. Avec la mise en place de ce projet, le pari est réussi !

Comment avez-vous mené cette démarche ?

Le projet a été piloté par le COPIL Déchets, instance constituée d’une équipe pluridisciplinaire : on y trouve des médecins, des cadres supérieurs de santé, des cadres de santé, l’unité d’hygiène, le service communication, des ingénieurs qualité et achat et l’animation de ce COPIL est assurée par la direction logistique. Il nous a fallu 9 mois pour mettre en place ce projet, ce délai prend en compte la phase de sourcing fournisseurs, le lancement du marché, le choix du prestataire, la communication interne et la mise en place de l’organisation logistique.

120 points de collecte stratégiques de masques jetables usagés ont été identifiés à proximité des services des différents sites du CHU Amiens-Picardie (Site Sud, site Nord et Saint Victor). Les professionnels hospitaliers, mais aussi les patients et visiteurs sont invités à y déposer leurs masques à usage unique, qu’ils soient chirurgicaux ou FFP2.

Nos masques jetables sont revalorisés : Après un processus de désinfection par micro-ondes, la société spécialisée dans le recyclage des déchets procède au tri et à la séparation des matériaux. Les masques sont ensuite transformés en granulés de polypropylène, soit une nouvelle matière première prête à l’emploi et réutilisable notamment dans l'industrie automobile et dans le textile.

Le coût annuel total de cette démarche (boites, collecte et recyclage) est estimé à 25.000 euros, sur la base de 7,5 millions de masques recyclés.

La réalisation du projet répond-t-elle pleinement à l’objectif initial ?

Les professionnels et les patients ont été pleinement séduits par ce dispositif.

Depuis le démarrage, nous avons été sollicités par plusieurs établissements de santé et également des opérateurs économiques qui souhaitent développer une solution de recyclage similaire.

Ce projet développé par le CHU Amiens-Picardie permet également de favoriser la création d'emplois régionaux puisque la production des cartons pour les collecteurs, le traitement et le recyclage des masques sont réalisés dans la région des Hauts-de-France.

Quels autres bénéfices avez-vous obtenus ?

L’adhésion des professionnels aux enjeux de développement durable. Suite au lancement de ce projet, plusieurs secteurs nous ont interpelé pour développer d’autres filières. La dernière demande a été exprimée par le laboratoire de Virologie qui utilise des réactifs comprenant un emballage aluminium pur, sans inscription et propre, le service a souhaité valoriser cette matière. En quelques jours, un nouveau circuit de recyclage d’aluminium a été mis en place.

Comment les utilisateurs ont-ils appréhendé cette nouveauté ?

Ce projet a été attendu car, avant son lancement, il a bénéficié d’un plan de communication lors de la semaine Européenne du développement durable. De plus, le projet a été mis en avant dans une communication interne sur intranet.

Les utilisateurs ont adopté rapidement la solution de recyclage proposée.

Enfin, quels conseils donneriez-vous aux équipes qui souhaitent se lancer dans un projet similaire ?

Le projet doit être porté par l’institution et piloté par un chef de projet entouré d’une équipe pluridisciplinaire.

La science a trouvé une solution pour combattre le COVID-19 via un vaccin, il est temps de trouver un remède au dégât écologique engendré par les masques usagés. Faute de produire des masques biodégradables, l’urgence écologique nous incite à les recycler.

Cette idée vous a plu ? Dites-le nous 


Consultez les autres idées

Repenser les vestiaires à l'hôpital

Une réponse habile aux problématiques récurrentes liées à la gestion des vestiaires de travail

11 janvier 2022

RSE et développement durable

Une démarche inédite de collecte et de recyclage de tous les masques à usage unique

24 janvier 2022 

RSE et développement durable

RestoGaspi et Carbon Meal : 2 outils de sensibilisation gratuits et faciles à utiliser pour une démarche développement durable

28 février 2022 

Le Centre Hospitalier de Dax propose deux documents de retour d’expérience et de prévention suite à cet évènement de cyberattaque un an après la crise.

22 mars 2022 

Le CHU de Nantes a mis en place des robots mobiles autonomes pour le transport de produits médicaux.

14 juin 2022 

Une véritable amélioration de la qualité de vie au travail des soignants et de la récupération des patients.

21 juin 2022 


Proposez votre idée

Vous souhaitez partager un projet mis en place dans votre établissement ?

Proposez votre idée